Catégories
Traduire
    Traduire depuis:

    Traduire vers:

Pour nous suivre:
  • RSS Feed
  • Subscribe via Email
expatriation

Les fresques à l’église San Michele Arcangelo (4) : XV° siècle

.

Le mur sud

.

.

Gli affreschi del XV secolo

nella chiesa di San Michele Arcangelo 

( 4 )

Parete destra

..

.

.

Chiesa di San Michele Arcangelo.Isola Maggiore.XII° siècle.La forme actuelle date du XIII°.

Chiesa di San Michele Arcangelo.
Isola Maggiore.
XII° siècle.
La forme actuelle date du XIII°.

.

.

.

.

Per i nostri amici italiani

.

Questo articolo si inserisce nella continuità della serie (clicca QUI) dedicata alle opere contenute nella chiesa di San Michele Arcangelo (cima dell’ Isola Maggiore, lago Trasimeno).

.

Oggi, proseguiamo la descrizione delle opere del XV secolo rilevando quelle del muro sud.

.

A questo posto, ci sono purtroppo praticamente quattro affreschi (d,e,g,h) non identificabili visto il loro molto cattivo stato.

.

Non c’attarderemo dunque che su due affreschi (a,f) che rievocano tre santi :

.

Sant’Antonio abate

San Rocco

San Sebastiano

.

Per ognuno di essi, ricordiamo alcuni elementi di biografia, i loro abituali attributi iconografici ed il motivo principale della loro invocazione.

.

.

.

.

.

.

Introduction

.

Aujourd’hui, je continue la description des fresques du XV° siècle qui décorent l’église de saint Michel Archange située au sommet de l’ Isola Maggiore (lac Trasimène).

Cette fois nous nous attaquons au mur sud de cet édifice.

.

Si vous souhaitez avoir une connaissance exhaustive de ce bel édifice religieux, cliquez sur le lien ci-dessous et vous aurez directement un accès immédiat à la série complète des articles publiés à son sujet.

.

CHIESA SAN MICHELE ARCANGELO : fresques, crucifix en bois peint.

.

Si vous cherchez un point plus précis, vous pouvez aller au chapitre de la table des matières qui traite de l’art en cliquant ICI.

.

.

Comme vous pourrez le constater, je ne me limite pas toujours à une simple description de la fresque mais j’étends parfois la recherche à la biographie et aux signifiants iconographiques du ou des sujets présentés, voire à la motivation possible du choix du thème en ce lieu particulier.

.

.

.

.

.

.

Vue globale des œuvres du mur sud

.

.

Commençons par dire qu’elles sont proportionnellement moins bien conservées que celles du côté nord de la même période.

.

Cela s’observe immédiatement dans la photo générale présentée ci-dessous :

.

.

Chiesa di San Michele Arcangelo.Vue générale du mur sud.Sont du XV° siècle les fresques a, d, e, f, g, h.

Chiesa di San Michele Arcangelo.
Vue générale du mur sud.
Sont du XV° siècle les fresques a, d, e, f, g, h.
En rouge : très mauvais état !

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

En voici les dénominations… quand elles sont connues !

.

.

Plan du mur sud.Les dénominations identifiées des différentes fresques du XV° siècle.

Plan du mur sud.
Les dénominations identifiées des différentes fresques du XV° siècle.

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

Et pour finir cet aperçu général, une brève synthèse des caractéristiques principales :

.

.

Mur sud.Fresques du XV° siècle.Brève synthèse des principales caractéristiques.

Mur sud.
Fresques du XV° siècle.
Brève synthèse des principales caractéristiques.

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

.

.

1° partie

.

.

a –  Sant’Antonio abate

.

.

a - Sant'Antonio abate.Habit marron d'abbé.Bâton en forme de T avec clochette.Moitié du XV°.

a –  Sant’Antonio abate.
Habit marron d’abbé.
Bâton en forme de T avec clochette.
Moitié du XV°.

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

Il est également connu sous de nombreuses autres dénominations :

.

Saint Antoine le Grand

Saint Antoine d’Égypte

Saint Antoine du désert

Saint Antoine l’Anachorète ou l’Ermite

.

.

.

Qui fut saint Antoine le Grand ?

.

250-356

.

Le plus célèbre des « Pères du désert », considéré de façon un peu abusive comme le « Père des moines d’Occident ».

.

Il est fêté le 17 janvier.

.

Sa vie nous est connue par son ami Athanase, évêque d’Alexandrie, qui écrivit sa biographie en 370.

.

Né en Égypte, près de Memphis, il décide à 20 ans de se retirer dans le désert et de vouer sa vie à la prière comme beaucoup d’autres Égyptiens de son époque.

.

Ces ascètes sont appelés :

ermites (du mot grec eremos qui désigne le désert)

ou anachorètes (du grec ana, à l’écart, et khorein, se retirer)
.

La vie de saint Antoine et ses tentations par le Malin ont inspiré de nombreux artistes, notamment Jérôme Bosch et Brueghel

.

Sources : https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_le_Grand  &  https://www.herodote.net/Antoine_le_Grand_250_356_-synthese-361.php

.

.

.

La tentation de saint Antoine.Par Jérôme Bosch.

La tentation de saint Antoine.
Par Jérôme Bosch.
Après 1490.
Huile sur panneau.
Musée du Prado, Madrid.

 Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Tentation_de_saint_Antoine_(Bosch,_Madrid)#/media/File:The_Temptation_of_St_Anthony_(Bosch).jpg

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

.

Sa représentation : éléments fréquents

.

Traditionnel habit d’abbé marron foncé

brodé de la lettre grecque « Τ » (tau)

Bâton en forme de T

Une clochette

Un porc à ses côtés (à partir du Moyen Âge en Occident)

Un ou des démons (victoires sur les tentations)

.

.

.

.

.

Saint Antoine le Grand

et l’ordre franciscain

.

Bien que saint Antoine ermite ait été l’objet d’un culte très populaire, il fallut attendre la fin du Moyen Âge pour que se développent des cycles iconographiques narratifs et monographiques à son sujet.

Ce type de représentation se rencontre en effet uniquement entre le milieu du quatorzième et le début du seizième siècle.

.

Entre 1420 et 1470 environ, on peut trouver un grand nombre de cycles narratifs de la vie de saint Antoine ermite, selon une iconographie réactualisée, de la Toscane à l’Ombrie.

.

À l’époque de l’apogée cultuel du saint, le florilège d’œuvres présentes en Toscane et en Ombrie relève quasiment de la seule promotion des principales communautés observantes, franciscaine ou augustinienne… communautés désireuses … d’établir une légitimité incontestable.

.

Source et pour en savoir plus : Laurence Meiffret, Saint Antoine ermite en Italie (1340-1540), programmes picturaux et dévotion

.

.

.

.

.

.

2° partie

.

.

d –  Deux saintes

.

.

d -  Deux saintes.Mauvais état.Non identifiées.Début du XV°

d – Deux saintes.
Mauvais état.
Non identifiées.
Début du XV°

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

Cliquez ci-dessous pour la suite  –  Clicca sotto per il seguito  –  Click below to continue

.

.

.

e –  ???

.

.

e - Complètement détruite.Seule inscription lisible : "sainte Lucie".XV°

e –  Complètement détruite.
Seule inscription lisible : « sainte Lucie« .
XV°

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

.

.

3° partie

.

.

f –  Saint Sébastien et saint Roch

.

.

f - Saint Roch et saint Sébastien.Au milieu la jambe de saint Roch (plaie due à la peste).A droite, saint Sébastien criblé de fléches.

f – Saint Roch et saint Sébastien.
Au milieu, vue partielle du bas du corps de saint Roch
(sur sa cuisse, une plaie due à la peste).
A droite, saint Sébastien criblé de flèches.

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

1  –  SAINT ROCH

.

.

.

.

Qui fut saint Roch ?

.

1350 – 1378/1379

.

Pèlerin et thaumaturge français, il est le patron des pèlerins et de nombreuses confréries ou corporations.

.

On le fête le 16 août.

.

Né à Montpellier où il étudia sans doute la médecine (école de médecine depuis 1220)

Il partit en pèlerinage pour Rome, probablement par le chemin des Lombards (aussi appelé camino francescanochemin des Franciscains, qui est une partie de la via Francigena).

Il s’arrêta en plusieurs villes d’Italie atteintes par la peste.

.

Il finit par contracter la maladie et s’isola dans une forêt.

Seul le chien du seigneur du voisinage vint le nourrir en lui apportant chaque jour un pain dérobé à son maître.

.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Roch_de_Montpellier

.

.

.

 

Saint Roch. Peint par Francisco Ribalta. Vers 1625. Habillé en pèlerin. Montre trace de peste bubonique sur cuisse gauche. Le chien qui lui apportait à manger dans les bois.

Saint Roch.
Peint par Francisco Ribalta.
Vers 1625.
Habillé en pèlerin.
Montre un bubon de la peste bubonique sur sa cuisse gauche.
Le chien qui lui apportait à manger dans les bois.

Source : https://es.wikipedia.org/wiki/Roque

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

Saint Roch de Montpellier.Tient son bourdon et montre sa plaie due à la peste.

Saint Roch de Montpellier.
Tient son bourdon et montre sa plaie due à la peste.
Un ange à son côté.
A ses pieds, le chien qui lui apportait du pain dans les bois.

.

.

.

.

Sa représentation : éléments fréquents

.

Son bâton (le bourdon)

Un chien à ses côtés (morceau de pain dans sa gueule)

(Roquet, d’où le terme de roquet pour désigner un chien)

Besace, chapeau et cape de pèlerin

Il relève un pan de sa cape pour montrer sa plaie à la jambe

.

.

.

.

2  –  SAINT SEBASTIEN

.

.

.

.

Qui fut saint Sébastien ?

.

 Il existe très peu de détails historiques concernant la vie de saint Sébastien.

.

Celui-ci est évoqué pour la première fois au IV° siècle par saint Ambroise, évêque à Milan, qui explique que Sébastien est originaire de Milan, mais surtout qu’il était déjà vénéré à l’époque.

.

Quand la persécution contre les chrétiens s’intensifie, Sébastien est dénoncé par le préfet Fabien à l’empereur Dioclétien.

Le souverain le condamna à être attaché à un poteau avant d’être percé de flèches par ses archers (sagitation).

« Couvert de pointes comme un hérisson », Sébastien est ensuite laissé pour mort et abandonné.

.

Miraculeusement guéri de ses blessures, Sébastien retourne au palais impérial quelques jours plus tard.

Il reproche alors à Dioclétien son attitude vis-à-vis des chrétiens.

Le souverain le fait alors battre à coup de verges, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

.

Saint Sébastien est surtout invoqué pour lutter contre la peste et les épidémies en général.

.

Il n’est donc pas surprenant de le compter parmi les saints les plus souvent représentés durant la période suivant la Peste noire (entre 1347-1352, elle tua entre 30 et 50% de la population européenne).

.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9bastien_(martyr)

.

.

.

.

.

Sa représentation : éléments fréquents

.

Entre VII° et VIII° : homme âgé, avec la croix, la palme et la couronne de gloire.

Moyen Âge : chevalier avec arc et flèche.

.

Renaissance :

jeune homme, beau,

souvent partiellement nu,

attaché et percé de flèches.

Un des rares personnages religieux, avec Jésus Christ, qui permet aux artistes de travailler le nu masculin d’une façon non profane.

.

.

.

..

Saint Sébastien. <br />Par Le Sodoma.<br />Huile sur toile.<br />1525<br />Galerie des Offices, Florence.

Saint Sébastien.
Par Le Sodoma.
Huile sur toile.
1525
Galerie des Offices, Florence.

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

.

.

g –  Saint non identifié

.

.

g - Saint non identifié.Une partie trop importante de la fresque a disparu !

g – Saint non identifié.
Une partie trop importante de la fresque a disparu !

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

.

.

h –  Deux saintes non identifiées

.

.

h - Deux saintes.La fresque est presque complètement perdue.On peut juste distinguer une main sortant d'une manche.

h – Deux saintes.
La fresque est presque complètement perdue.
On peut juste distinguer une main sortant d’une manche.

.

... Un main sortant d'une manche.Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

… Une main sortant d’une manche.
Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

Cette fresque qui est presque complètement perdue, représentait deux saintes qu’on n’a pas pu identifier.

.

.

.

.

.

.

.

Les commentaires sont fermés.