Catégories
Traduire
    Traduire depuis:

    Traduire vers:

Pour nous suivre:
  • RSS Feed
  • Subscribe via Email
expatriation

Les métamorphoses du lac Trasimène (2)

.

Dans l’article précédent de cette mini-série, j’ai illustré, à l’aide de quelques photos, un passage du livre « Bella Italia »  de Frances Mayes qui décrivait avec une extrême justesse certains visages du lac Trasimène.

Elle concluait ce passage en écrivant :

Je n’ai jamais vu décor aussi changeant.

.

..

2)  Singer l’Océan ?

.

Et elle a bien raison Frances Mayes !

Ce lac est bien celui des mille, et parfois brusques, métamorphoses.

Vivant constamment en son sein, nous avons appris à découvrir une autre facette du personnage : la dangereuse fantaisie de ses brusques bourrasques, ses accès de colère, ses orages…

.

.

.

Click below to continue – Clicca sotto per il seguito – Cliquez ci-dessous pour la suite

.

.

 

Même sujet, mais en vue « rapprochée »

.

Une bourrasque de ce type a été résumée dans une petite vidéo déposée sur SENDSPACE.

.

Lors de son retour de Rome en 1740,  une fois arrivé à Foligno, le Président de Brosses a malheureusement bifurqué vers l’est pour rejoindre Ancône.

Il n’a donc visité ni Assise, ni le lac Trasimène.

Concernant Assise, il justifie son choix en expliquant :

Je me gardai bien d’aller, craignant les stigmates comme tous les diables.

.

On peut néanmins regretter qu’il n’ait dès lors pas fait connaissance du lac Trasimène, et surtout de l’aspect du lac Trasimène quand il se fait « méchant » !

Que n’aurait-il écrit à son sujet ?

Il aurait sans doute utilisé des mots fort proches de ceux dont il qualifia le lac Majeur à son entrée en Italie  :

.

 Oh ! de grâce faites-moi justice d’un petit faquin de lac, qui, n’ayant pas vingt lieues de long, et d’ailleurs fort étroit, s’avise de singer l’Océan, et d’avoir des vagues et des tempêtes.   (« Lettres d’Italie« , 1739-1740).

.

Niveau du lac augmenté (arbres immergés), les vagues sur la rive est (Lungolago di Isola Maggiore)

.

Seconde illustration du même sujet

.

Le vert des berges, le beau bleu du lac, accentué par le soleil du matin, les vagues blanches mariées aux arbres, que de beauté à découvrir lors d’une promenade matinale l’été!  

.

.

3)  Il devient parfois le « Lac Jaune » …

.

Il s’agit ici d’une couleur plus rare et moins connue du lac Trasimène, mais néanmoins très réelle.

Ici, le qualificatif de « JAUNE » rappelle un peu l’origine de l’appellation décernée en Chine au « Fleuve Jaune« , que les chinois appellent parfois poétiquement « l’écoulement boueux« .

En fait, lors de très forte Tramontane, des vagues abondantes et amples remuent et brassent le fond du lac (seulement 6,5 mètres de profondeur ), s’y chargent de sédiments, les remontent en surface, et s’y enroulent comme dans un manteau jaune.

.

Les vagues « jaunes » du lac Trasimène dues à une forte Tramontane

.

Les vagues jaunes d’un Ponant déferlant

.

.

.

.

.

.

Une réponse à to “Les métamorphoses du lac Trasimène (2)”