Catégories
Traduire
    Traduire depuis:

    Traduire vers:

Pour nous suivre:
  • RSS Feed
  • Subscribe via Email
expatriation

La chasse aux détails est ouverte via Guglielmi !

.

Mise en oeuvre de l'apprentissage photographique.

Mise en oeuvre de l’apprentissage photographique.

.

..

La caccia ai dettagli è aperta via Guglielmi !

.

.

Détail de l'ancienne horloge qui décore le fronton de la "Casa del Capitano del Popolo".

Détail de l’ancienne horloge qui décore le fronton de la « Casa del Capitano del Popolo »   –   Un petit dépoussièrage ne lui ferait pas de mal !

.

.

Per in nostri amici italiani

.

Dopo tre anni di articoli e foto pubblicati sul nostro blog, l’Isola Maggiore rimane una fonte inesauribile di ispirazione.

Per scavare sempre più profonda questa miniera d’oro, partecipo simultaneamente a due corsi di fotografia su internet.

La lettura di un articolo sulla fotografia dei dettagli mi ha incitato ad andare a caccia di dettagli in via Guglielmi.

Vi presento alcuni trofei portati indietro seguendo questa « caccia ».

.

.

.

.

Introduction

.

A l’île de Sainte-Hélène, l’empereur Napoléon vivait sur un territoire de 122 km2.

Il est bien légitime que proportionnellement à l’importance insigne de ce personnage historique, nous ne disposions nous que de 24 hectares sur notre chère Isola Maggiore.

.

Vous pourriez donc vous étonner bien légitimement que ce minuscule îlot nous donne encore matière à articles et photos alors que notre blog s’approche tout doucement de son troisième anniversaire.

.

Le secret de ce ressourcement permanent ?

La beauté de l’Isola Maggiore, sa richesse artistique, son passé, la vie quotidienne de cette minuscule communauté… et puis, l’éducation du regard !

.

Il ne suffit pas de voir, il faut regarder !

.

Et cela s’apprend, cela s’affûte, cela s’aiguise…

L’Isola Maggiore et notre blog, je l’ai déjà signalé à plusieurs reprises, m’ont entraîné dans le sillage de la photographie.

Et là, un monde nouveau et inépuisable s’est ouvert à moi et… je m’y ébats avec tout l’enthousiasme du néophyte, du nouveau converti.

.

Certains de nos visiteurs, plus assidus ou plus perspicaces ont certainement remarqué notre silence d’une longueur inhabituelle du 27 février au 4 mars inclus.

Mea culpa. Mea maxima culpa.

Mais c’est aussi la faute des deux cours de photographie que je suis actuellement en parallèle sur internet (comme j’en ai souvent eu l’habitude, diraient sans doute certains de mes proches avec une ironie amusée !).

Fasciné par les découvertes successives de ces enseignements, je passe beaucoup de temps à expérimenter sur le terrain, avec plus ou moins de succès (plutôt moins dans certains domaines comme la photographie infra-rouge!) , mes nouveaux acquis théoriques.

.

Quand tout cela sera arrivé à maturité dans ma petite tête, j’en partagerai ici les fruits avec vous.

.

Pour vous faire patienter (au cas bien sûr où cela vous intéresserait…), je vous propose aujourd’hui les résultats préliminaires de la lecture d’un article qui m’a fort intéressé :

.

Une des nombreuses lanternes de la via Guglielmi à l'Isola Maggiore.

Une des nombreuses lanternes de la via Guglielmi à l’Isola Maggiore.

.

.Photographier des détails

.

Ceux d’entre vous qui seraient intéresser par l’aspect « technique » touverons ci-dessous un tableau résumant, à mon avis, les points essentiels de cet article :

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir un agrandissement.

Cliquez sur la vignette pour obtenir un agrandissement.

.

.

.

La « chasse » aux photos,

une technique désormais familière pour moi…

.

Cliquez ci-dessous pour la suite  –  Clicca sotto per il seguito  –  Click below to continue

.

 .

Sitôt l’article lu, compris et synthétiser sous forme d’une fiche technique, je passai à l’expérimentation.

J’ai procécédé comme souvent auparavant ( voir ci-dessous ) en parcourant la via Guglielmi armé d’un regard nouveau, à savoir cette fois la chasse aux détails.

.

 .

Ce petit rappel devrait vous aider à comprendre pourquoi l’ Isola Maggiore me paraît une source inépuisable d’inspirationun merveilleux terrain de pratique photographique !

.

.

.

Les photos

.

Mais trêve de bavardage et place à l’image !

.

.

Une fenêtre

.

Encore une fois, une fenêtre......

Encore une fois, une fenêtre……

.

.

.

La même lanterne que ci-dessus

.

Détail partiel de la lanterne déjà présentée plus haut...

Détail partiel de la lanterne déjà présentée plus haut…

.

.

.

Mariage toit et Nature

.

Mariage du toit et de la Nature...

Mariage du toit et de la Nature…

.

.

Idem.

Idem.

.

.

.

Village de pêcheurs un jour,

village de pêcheurs toujours !

.

Le filet de pêche reste omniprésent sur l'Isola Maggiore malgré sa nouvelle activité touristique.

Le filet de pêche reste un symbole omniprésent sur l’Isola Maggiore malgré sa nouvelle activité touristique.

.

.

.

La Casa del Capitano del Popolo

.

.

La Casa deI Capitano deI Popolo

.

Adjacent à l’église du Buon Gesù, se dresse le palazzetto con­nu sous le nom de « Casa del Capitano deI Popolo ».

Constru­it en pierre de grès, l’édifice, avec ses deux couples d’élégantes fenêtres bigéminées, affiche d’évidents caractères gothiques qui permettent de le dater du XIVème siècle.

Le nom pourrait dériver de l’utilisation effective de la mai­son par un personnage qui avait exercé la charge de Capitaine du Peuple au sein du gouvernement communal de Pérouse.

L’ajout de l’horloge date au moins de la deuxième moitié du XVIIIème siècle, époque où les documents font référence à une personne prépo­sée à l’entretien de cet­te horloge.

.

.

.

L'horloge de la Casa del Capitano del Popolo.

L’horloge de la Casa del Capitano del Popolo.

.

.

La même vue de plus près.

La même vue de plus près.

.

.

Au sommet de cet édifice, la cloche et son marteau...

Au sommet de cet édifice, la cloche et son marteau

.

.

.

Conclusion

.

Fleurs démentant le pessimisme de mon article d'hier quant à l'arrivée prochaine du printemps...

Fleurs démentant le pessimisme de mon article d’hier quant à l’arrivée prochaine du printemps…

.

Voici donc quelques photos ramenées dans ma besace au retour de ma « chasse aux détails » dans la via Guglielmi.

.

Avant toute chose, j’implore votre indulgence.

Les photos ci-dessus ne sont que les premiers pas hésitants d’un « bébé photographe »…

.

.J’espère néanmoins vous avoir convaincu que l’Isola Maggiore constitue un merveilleux terrain d’expérimentation photographique.

.

Et rien ne pourrait me faire plus plaisir que de prendre connaissance des résultats de vos propres expéditions sur notre île

.

.

.

 

Les commentaires sont fermés.