Catégories
Traduire
    Traduire depuis:

    Traduire vers:

Pour nous suivre:
  • RSS Feed
  • Subscribe via Email
expatriation

A ne pas manquer : un premier roman arrivé à maturité à l’Isola Maggiore et publié à Paris !!! – I

.

La Vierge Noire

.

.

.

La Vierge Noire.Roman "fantastico-policier".Auteur : D. S.Société des écrivains - Automne 2015.


La Vierge Noire.
Roman « fantastico-policier ».
Auteur : D. S.
Société des écrivains – Automne 2015

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

.

.

Per i nostri amici italiani

.

Qui parliamo del romanzo pubblicato

da nostra figlia Stéphanie nel autumno 2015.

.

Una versione di questo articolo

sarà pubblicata a breve in italiano.

.

.

.

.

.

.

 Le livre

.

.

Couverture arrière du livre avec la présentation réalisée par l'éditeur.

Couverture arrière du livre avec la présentation réalisée par l’éditeur.

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

L’éditeur a présenté ainsi ce roman sur la couverture arrière de l’ouvrage :

.

.

.

Présentation par l’éditeur

.

Une famille parfaite sans histoire.

Une vie balayée par la violence du monde.

Une réalité bien trop dure à affronter…

.

Lorsque Josh, jeune étudiant promis à Yale, déménage à San Diego avec sa mère, son frère et sa sœur, il ne se doute pas que sa rencontre avec des forces obscures va changer son destin pour toujours.

.

Dans un manoir au passé sordide, le passé ressurgit pour lui faire entrevoir l’inimaginable

Pour le jeune homme, c’est le début d’un voyage aussi fascinant qu’effrayant, de la froide rationalité à l’acceptation de perspectives bien plus spectaculaires…

.

.

Avec ce premier volet des aventures de Josh Attaway, l’auteur mêle habilement le surnaturel au thriller, brouillant les pistes pour orchestrer un suspense efficace qui saura maintenir en haleine un large public.

.

.

.

.

.

Dans l’article de La Nouvelle Gazette du 14 décembre 2015, le journaliste E. Mathieu résume lui ainsi l’histoire :

.

.

Résumé

.

« L’action se déroule dans un petit bourg pratiquement désert en Californie près de San Diego.

Le héros, Josh Attaway, un adolescent, y emménage avec sa mère, son frère et sa petite sœur dans la dépendance d’un vieux manoir à l’abandon.

Très vite, les deux ados découvrent que le manoir a été le théâtre d’un terrible drame familial et que depuis de nombreuses petites filles et adolescentes du village ont disparu.

C’est le début d’un suspense à rebondissements entre polar et fantastique dans une ambiance très glauque.

L’auteure décrit très habilement cet inquiétant manoir qui constitue en soi un personnage de l’intrigue. »

.

 .

.

.

.

.

L’auteure

.

Née à Charleroi (Belgique), elle y a passé l’essentiel de sa jeunesse, d’abord à Marcinelle, puis à Gosselies.

Elle a fait ses études d’humanités à l’ Athénée Royal Vauban et les a terminées à la « Bogaerts International School ».

Elle y rencontra son futur mentor, Rudy Bogaerts à qui elle rend d’ailleurs hommage dans sa dédicace.

Elle a fait des études de sciences politiques aux Facultés Notre-Dame de la Paix à Namur.

Actuellement, elle donne des cours de français à Pérouse, elle a assuré la traduction de anglais-français de textes très techniques et, dans ce cadre, elle a accompli des missions de deux-trois mois pour la coordination « linguistique » sur chantier.

.

.

L’écriture est chez elle une passion précoce.

Elle a bel et bien commencé à écrire à l’âge de douze ans.

Plus tard, elle a rédigé quelques nouvelles politiques qui furent publiées dans la revue satirique Père Ubu.

Elle écrit toujours plusieurs livres à la fois.

A l’âge de trente ans, elle s’est dit qu’il était temps de publier son premier roman et elle a alors repris une de ses histoires les plus abouties.

Elle l’a peaufinée et terminée.

.

.

.

.

.

Accueil de ce premier roman

.

.

1  –  La Nouvelle Gazette

.

Dès sa parution, l’ouvrage a été remarqué par la presse locale et a fait l’objet d’un article assez élogieux.

.

Article de La Nouvelle Gazette - édition de Charleroi (Belgique).14/12/2015

Article de La Nouvelle Gazette – édition de Charleroi (Belgique).
14/12/2015

.

« Entre littérature fantastique et suspense policier, son roman tient en haleine jusqu’à la dernière page! »

.

.

Cliquez ci-dessous pour la suite  –  Clicca sotto per il seguito  –  Click below to continue

.

.

.

.

.

.

.

2  –  Télévision Canal C  –  01/02/2016

.

« C’est une histoire intrigante dans laquelle l’auteure mêle le surnaturel et le thriller, tout en brouillant les pistes.

Son écriture est claire, limpide et surtout efficace. »

.

.

Pour visionner l’entretien télévisé, cliquez ICI.

( temps de chargement < 1 minutes  –   durée : 3,03 minutes )

.

.

.

.

.

3  –  Prix du Mérite culturel

.

Ce prix lui a été remis le 22 décembre 2016 par le conseil communal de Fosses-la-Ville.

.

Remise du Prix du Mérite culturelà Stéphanie Devillers.Fosses-la-Ville.22 décembre 2016

Remise du Prix du Mérite culturel
à Stéphanie Devillers.
Fosses-la-Ville.
22 décembre 2016

.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

Cliquez sur la vignette pour obtenir l’agrandissement maximal.

.

.

« Son roman a déjà eu un vif succès.

D’autres sont déjà en attente dans les tiroirs. »

.

.

.

.

.

Comment l’acheter ?

.

Chez Amazon France, cliquez sur le lien suivant :

https://www.amazon.fr/Vierge-noire-D-s/dp/2342043562

 

À la Librairie Molière (Charleroi, Belgique), cliquez sur le lien suivant

http://www.moliere.com/fr/devillers-stephanie-la-vierge-noire-9782342043563.html

 

.

.

.

.

.

Conclusion

.

Ne manquez pas de lire au plus vite ce roman !

.

.

A titre personnel, en tant que parents, Fabienne et moi, nous nous contenterons de rappeler un proverbe juif  :

.

.

On ne peut donner que deux choses à ses enfants :

des racines et des ailes.

.

.

.

Quelle fierté et quelle joie quand on assiste au complet déploiement de ces ailes épanouies au service d’un aussi bel envol !!!

.

.

.

.

Les commentaires sont fermés.